03 février 2018

Saison 2018


L’histoire se déroule de nos jours dans un appartement vide. Il n’y a que des cartons, des caisses de vin en bois ouvertes, des vieux tissus et des objets cassés à droite et à gauche sur le sol.

Il peut n’y avoir qu’une seule entrée (un couloir sensé desservir les autres pièces) ou plusieurs (entrée, salle-de-bains, cuisine) selon des possibilités de la scène

RÉSUMÉ :

Éléonore Robin, directrice d’une agence immobilière, fait visiter un appartement à un client. Surprise, elle découvre sur place La Fouille, un clochard qui s’est installé et qui a transformé l’appartement en dépotoir.

Peu après, c’est Julien Pavillon, l’ex-mari de Mademoiselle Robin, directeur de l’agence concurrente, qui découvre la présence du clochard alors qu’il faisait visiter à un couple d’acheteurs.

Suivront d’autres clients et clientes plus ou moins déroutés par la présence du clochard, un flic très conciliant, une autre clocharde qui se verrait bien vivre là et une femme de ménage souffrant d’un abcès qui lui fait un mal chien.

Lequel d’entre eux va acquérir l’appartement ? Celui-ci sera-t-il bradé ou vendu à un prix prohibitif ? Le clochard finira-t-il par quitter les lieux ? Qui va nettoyer la salle-de-bains ? Qui va bouffer Cendrillon ?

Autant de questions qui trouveront réponses dans cette pièce !... Peut-être !

Une comédie de situation traversée de personnages atypiques et hauts en couleur comme on en n’a pas souvent l’occasion d’en voir dans les affaires immobilières… Heureusement !

************************************************************
Pour lire la pièce intégralement,
cliquez sur le bouton ci-dessous





03 janvier 2018

27 octobre 2017

2018 Répétitions

Les répétitions redémarrent pour vous préparer le nouveau spectacle de la saison ...
(à suivre)














Vous êtes ici Chez vous...



Neuf comédiens de Flore en Scène répètent activement la pièce "Vous êtes ici chez vous" d'Yvon Taburet. Cette pièce met en scène des enfants trentenaires qui, à la suite de déboires amoureux et professionnels, reviennent vivre chez papa et maman. Une comédie à l'ambiance électrique, où les situations s'enchaînent crescendo.
Salle Le Vallon, Sainte Florence
Tarif plein: 7€ 50, tarif réduit: 4 € (étudiants et - 18 ans), gratuit pour les - 12 ans.
Billets en vente sur place. Réservations au 02 51 66 18 93 ou 02 51 66 08 20
Dates des représentations: samedi 18 novembre à 20h30, dimanche 19 novembre à 15h, samedi 25 novembre à 20h30, dimanche 26 novembre à 15h, vendredi 1er et samedi 2 décembre à 20h30.
1
Commenter
1



26 juin 2017

Sortie 2017

SORTIE  DU DIMANCHE 3 SEPTEMBRE 2017


Chers amis de la troupe du Théâtre du Sully, nous allons nous retrouver le dimanche 3 septembre pour démarrer une nouvelle saison.
Nous vous proposons de découvrir des lieux du Saumurois. Le village de Montsoreau, les caves Ackermann et des spécialités culinaires de cette région.

            








Pour cela nous nous retrouverons place Jeanne d'Arc à 7h30 pour un départ en car à 7h45 tapantes.
Au cours du voyage nous vous donnerons des informations sur le planning et les activités pour cette nouvelle année.
Dans une ambiance conviviale retrouvons nous le 3 septembre.

Venez nombreux !


Théâtralement vôtre.

*******************************************************************************
Coupon réponse - Sortie du dimanche 3 septembre

Famille: …...............................................      et      ..........................................……………………

Nombre d’adultes :                    ….....…....  x 15€
Nombre d’enfants à partir de 11 ans :….... x 10€
Nombre d’enfants – de 11 ans :          ……  x 5€

                                                  TOTAL : ….… €

Rendez-vous Place Jeanne d’Arc à 7H45 pour un départ à 8H

Réponse souhaitée avant le 10 juillet
à remettre à Emilie BOULINEAU ou Jean-Michel ARNAUD


******************************************************************************************************
à Vildé !!!




















02 juin 2017

saison 2017-2018.

La semaine dernière, le conseil d'administration de la troupe a lancé sa saison 2017-2018.
Carlos de Oliveira avait fait part de son désir de quitter la place de président, c'est donc Jean-Michel Arnaud qui, avec l'équipe, assure désormais la destinée de la troupe. Il continue la mise en scène de la pièce adulte. 
Actuellement, le conseil est dans la phase du choix de la pièce.
L'école de théâtre, fonctionne tous les samedis matin, de septembre à février. Elle accueille les jeunes en âge du collège. Il reste encore des places pour la prochaine saison. Une réunion d'information sera organisée le mardi 5 septembre, à 19 h.

Quant aux adultes, ils peuvent rejoindre la troupe qui cherche toujours des bénévoles pour les décors, les costumes, l'organisation des séances et, pourquoi pas, pour devenir acteur.

01 mars 2017

28 janvier 2017

Saison 2017



Ainsi soient-elles

      La vocation n'est plus ce qu'elle était et il n'y a plus que 4 sœurs dans ce couvent gigantesque... Sans oublier Figolin, simple d'esprit qui est là pour le bricolage et Gilbert, le cuisinier... 
C'est la routine, tout est tranquille et les deux gros événements de la journée sont l'accueil d'une nouvelle sœur ainsi que le bilan de la kermesse. 
Il faut dire qu'elles ont beau être toutes très gentilles, il est épique, ce bilan ! Malgré cela, c'est le train train quotidien qui s'est installé dans ce lieu de prière. 
Jusqu'à ce jour où débarquent Issenlieu qui se déclare maître de la propriété et Haysterningenn, créateur architectural déjanté qui ne tient pas en place. Est-ce vrai ? 
Issenlieu peut-il transformer le couvent en centre commercial ? 
Le maire pourra-t-il intervenir ? 
Comment l'en convaincre ? 
Le curé sera-t-il d'une quelconque aide ? 
Absoudra-t-il tout ? 
La nouvelle venue porte-t-elle vraiment malheur ? 
Quel est le passé de Figolin ? 
Et jusqu'où des sœurs si douces, si pieuses et si gentilles peuvent aller quand leur couvent est menacé ???

****************************************************************

27 janvier 2017

26 janvier 2017

Six séances pour sauver le couvent...

Ouest France du 24 janvier 2017